Le profilage ethnique se caractérise par le fait que la police a recours lors d’une interpellation ou arrestation, à des éléments se fondant sur l’aspect extérieur plutôt que le comportement. Des stéréotypes négatifs ou hypothèses concernant l’origine ethnique, la couleur de peau, la nationalité ou religion servent alors de prétexte à un contrôle, une fouille ou une arrestation au lieu de se référer à des éléments objectifs et justifiables.

“Un jour, il y a eu un contrôle anti-drogue à l’école. Le chien ne s’était pas arrêté à ma hauteur, mais ils m’ont quand même choisi. ils m’ont dit que j’avais l’air suspect.

Il n’est Pas Normal que vous soyez contrôlés plus souvent parce que vous êtes des personnes issues de l’immigration. Il n’est Pas Normal que vous soyez choisi​ parce que vous êtes la seule personne racisée. Le profilage ethnique est une discrimination, le profilage ethnique n’est Pas Normal.

Avec Pas Normal, 7 organisations unissent leurs forces dans la lutte contre le profilage ethnique au sein de la police en Belgique.

L’objectif de la campagne Pas Normal est de provoquer un changement de mentalités et de politique. Nous mettons le profilage ethnique à l’agenda des femmes et hommes politiques ainsi que de la police, en plaidant pour des mesures concrètes. Nous fournissons également de l’information à destination du grand public sur les raisons pour lesquelles le profilage ethnique est une pratique non seulement discriminatoire mais en outre, inefficace. Par ailleurs nous renseignons les personnes les plus exposées au profilage ethnique de leurs droits, car le profilage ethnique n’est Pas Normal!